Courir à Paris : à petites foulées sur la Coulée !

SHARE


Que vous soyez un coureur du dimanche ou un assidu, adepte du solo ou de l’entraînement à plusieurs, la course est un sport universel et accessible à tous. Une bonne paire de baskets, une bande-son qui donne le tempo et vous voilà prêt ! Mais courir à Paris peut rapidement se transformer en désastre. Entre la pollution, la circulation, les feux, les passants qui occupent les trottoirs, pas moyen d’enchaîner trois foulées sans être dérangé. Et les squares et parcs parisiens, une bonne alternative à la rue, sont souvent pris d’assaut par d’autres joggeurs.

Un endroit à Paris demeure pourtant méconnu des sprinters invétérés. La Coulée verte, dans le 12e arrondissement, on y court tranquille. Appelée aussi la Promenade plantée ou Coulée verte René-Dumont, elle se déroule de la Bastille en passant par la Porte Dorée, pour débouler Porte de Vincennes. Sur 4,5 kilomètres, elle suit le tracé d’une ancienne voie ferrée désafectée depuis 1969. Un endroit calme et reposant à parcourir.

Vous êtes derrière l’Opéra Bastille, au milieu des voitures, vous montez quelques marches, et là, un écrin de verdure ! Et vous vous lancez, sur le rythme de votre musique (un conseil : Run Boy Run de Woodkid, Uptown Funk de Mark Ronson, Air, Daft Punk). Un, deux, un, deux. C’est toujours un peu dur au début. Vous surplombez l’avenue Daumesnil. Vous courez toujours, votre respiration se cale sur chacun de vos pas. Sur le Viaduc des Arts, vous êtes à 7 mètres au-dessus des voitures. Vous n’avez presque plus la sensation de courir, vous volez presque. Sans vous en rendre compte, vous êtes déjà à l’allée Vivaldi.

Un coup d’œil sur votre montre, cela fait déjà 25 minutes que vous êtes en train de courir à Paris. Et vous savez quoi, la meilleure façon de marcher dans Paris, c’est encore de courir !

Informations et horaires d’ouvertures : Coulée verte René-Dumont (ex-Promenade plantée)

Our writers' favourites

X
- Enter Your Location -
- or -