Réouverture du Musée Rodin : la renaissance des œuvres du sculpteur

SHARE


Après plus de trois années d’importants travaux de restauration, le musée Rodin a rouvert intégralement ses portes au public. L’occasion de découvrir (ou redécouvrir) ce qui fit la notoriété du sculpteur et de la sculpture dans Paris. Ses œuvres sont hébergées depuis 1919 dans l’Hôtel Biron, situé dans le 7e arrondissement, rue de Varenne, à deux pas des Invalides et à proximité d’une autre prestigieuse demeure, l’Hôtel Matignon, résidence du Premier ministre. L’établissement, qui n’avait jamais été restauré, avait hébergé toutes ces années durant une collection foisonnante composée de bronzes, de 6 600 sculptures, de 8 000 dessins et estampes, de 8 000 photographies et de 7 000 objets d’art, dont plusieurs pièces n’avaient encore jamais été présentées au public. Plus de 500 œuvres ont désormais été réinstallées et sont à découvrir à travers 1 000 m2 d’exposition.

Avec des sculptures pesant parfois jusqu’à 2 tonnes, notamment la statue Le Baiser, le musée Rodin croulait sous le poids des bustes, des années et des visiteurs (jusqu’à 7 000 par an). Il lui fallait faire peau neuve. Exit le blanc des murs, place au gris-taupe et gris-vert céladon, couleurs soigneusement choisies pour offrir aux œuvres du modéliste une seconde âme. Les statues anciennement posées sur des petits caissons retrouvent leur éclat dans un espace entièrement repensé. Les boiseries, les moulures et les ferronneries ont été restaurées ou remplacées. Les pièces sont finement éclairées, les lumières harmonisées au rythme de la journée et les nombreux spots chargés de mettre en relief les sculptures accentuent avec beaucoup de justesse la précision modelée par Rodin. De nombreuses vitrines et des œuvres nouvelles rythment l’exposition, offrant une perspective différente au travail du sculpteur. Auguste Rodin, considéré aujourd’hui encore comme le maître des sculpteurs français, s’offre une nouvelle jeunesse.

Bien plus qu’une restauration, vous allez découvrir un parcours qui vous fera entrer dans l’intimité la plus complète de l’artiste. Ainsi, deux espaces sont entièrement consacrés à la technique de Rodin. L’esprit du sculpteur continue de souffler sur ce lieu, qui fut sa dernière résidence et qu’il affectionnait particulièrement. Ancien couvent vidé de ses religieuses, dont la construction fût achevée en 1750, l’Hôtel Biron est au début du XXe siècle un célèbre repaire d’artistes et de squatteurs. Auguste Rodin jeta son dévolu sur l’endroit et décida dans un premier temps d’y louer quelques pièces afin d’y présenter son travail. C’est en 1908 qu’il s’y établit à plein temps et y demeura jusqu’à sa mort en 1917. C’est aussi dans cette demeure qu’il y recevait Camille Claudel. Elle a laissé d’ailleurs son empreinte dans le nouveau musée revisité. Dès la troisième salle, la jeune femme éperdument amoureuse de son maître est présentée comme “sculptrice, élève, assistante et maîtresse de Rodin”. La passion entre les deux fut bien réelle et fougueuse. Auguste Rodin décida pourtant d’épouser, peu avant sa mort, Rose, sa compagne de toujours.

Le musée Rodin renferme bien d’autres secrets et sa réouverture au public est l’occasion idéale pour découvrir ou redécouvrir ce génie de la glaise et du plâtre et de la sculpture dans Paris. Pour finir par un instant de sérénité, n’oubliez pas de flâner dans le jardin du musée, où se cachent aussi quelques œuvres de l’artiste.

Musée Rodin
77 rue de Varenne, 75007 Paris
Ouverture : tous les jours de 10 heures à 17 h 45 et le mercredi jusqu’à 20 h 45 ; fermé le lundi

  • Musée Rodin

    77 rue de Varenne, 75007 Paris

    +33 (0)1 44 18 61 10

Our writers' favourites

X
- Enter Your Location -
- or -