Une balade dans le Marais pour éveiller vos sens

SHARE


Pour commencer une balade dans le Marais, l’un des plus beaux quartiers de Paris, rendez-vous sur la plus ancienne place de la capitale, la place des Vosges, anciennement place Royale. Accordez-vous un temps de détente sur les pelouses du square Louis XIII, orné de ses quatre fontaines. Pour apprécier pleinement une balade dans le Marais, il faut tendre l’oreille vers le chant des choristes qui s’entraînent sous les arcades des immeubles du XVIIe encadrant le square. C’est dans l’une de ces bâtisses aux briques roses que l’écrivain Victor Hugo a vécu pendant une quinzaine d’années et c’est également ici que le maître parfumeur Christian Louis a installé sa boutique. Ses parfums, fabriqués à Grasse, s’inspirent des senteurs de sa région natale : le Pays basque.

Après vous être restauré dans l’une des nombreuses brasseries qui entourent la place, remontez la rue des Francs-Bourgeois pour découvrir les célèbres parfums Diptyque, qui vous habilleront de leur subtilité. Testez la bougie pour maison Pomander, dont le nom renvoie aux toutes premières fioles que l’on portait sur soi au Moyen-Âge et qui embaumaient l’orange, le clou de girofle et la cannelle. Le résultat est un mélange doux et acidulé qui rappelle les bonbons de notre enfance…

Un peu plus loin, le musée Carnavalet et ses bâtiments datant du XVIe siècle vous invitent à découvrir l’histoire de Paris, de l’époque néolithique au XXe siècle. Jetez un œil à ses cours arborées et ne manquez pas la salle exposant toutes sortes d’enseignes d’artisans datant du XVIIIe siècle. En effet, la population étant alors illettrée, il était déterminant d’attirer le client avec des enseignes tape-à-l’œil, d’où ces énormes clés ou dessins en fer forgé. Dans l’orangerie, les pirogues et hameçons utilisés à l’époque préhistorique vous donneront une idée de la manière dont vivait les Hommes alors en région parisienne.

En sortant du musée, poursuivez cette balade dans le marais sur les traces des archéologues et faites une pause au square Georges-Cain. Plusieurs éléments issus de différentes époques parsèment ce petit square ombragé : le fronton du pavillon central du palais des Tuileries et son horloge, les sarcophages mérovingiens, mais aussi un magnifique figuier qui vous offrira sa fraîcheur ombragée. Juste en face, le centre culturel de l’Institut suédois abrite une collection permanente d’œuvres réalisées par des peintres suédois ayant séjourné à Paris du XVIIe au XXe siècle, et propose des expositions avant-gardistes pleines de surprises. Vous aurez du mal à résister à une pause gourmande pour déguster l’authentique tarte aux myrtilles agrémentée d’un jus de fruits frais oranges-carottes, servie dans la cour de cet hôtel particulier construit au XVIe siècle, où vécut notamment la peintre surréaliste Leonor Fini.

Terminez votre balade dans le Marais dans la rue des Francs-Bourgeois. Retrouvez d’autres parfums anciens qui font la réputation de cette rue. Ceux de la parfumerie française Esteban, dont le bouquet d’intérieur aux senteurs de cèdre a été utilisé par le créateur John Galliano pour ses défilés de mode. La boutique jouxte celle du parfumeur Penhaligon, du nom d’un barbier anglais qui créa cette maison au XIXe siècle en s’inspirant des bains turcs. L’une de ses dernières fragrances, Lothair, a été créée par le “nez français” Bertrand Duchaufour. Et pour finir une balade dans le Marais en beauté, offrez à votre homme un flacon de Blenheim, le parfum qui fut créé par Penhaligon pour le Premier Ministre Churchill lui-même.

Our writers' favourites

X
- Enter Your Location -
- or -