Les quais de Seine, entre évasion et romantisme

SHARE


Quand vient le printemps à Paris, le Parisien joue les oiseaux migrateurs. Direction les quais de Seine, l’endroit idéal pour une belle promenade. Armé d’une baguette de pain, de fromage, de saucisson et d’une bouteille de vin, son seul objectif est de prendre du bon temps au bord du fleuve qui respire comme un animal blotti au cœur de la ville. Depuis plusieurs années, Paris embellit ses berges pour cette population qui ne demande qu’une délicieuse parenthèse entre deux pages de son quotidien.

Suivez-moi ! On commence notre balade du coté du pont de l’Alma, sur la rive gauche, où des jardins flottants ont été aménagés. Cinq îles foisonnent de multiples essences végétales et de paysages de prairies et de vergers, où des chaises longues sont installées entre les pommiers. Jusqu’au musée d’Orsay, les berges s’adonnent au sport avec une séance de fitness géante le dimanche, mais aussi de la boxe ou du yoga.

Ensuite, les berges nous emportent dans le romantisme. Et c’est main dans la main que nous poursuivons notre promenade. Direction le quai Saint-Bernard pour une danse improvisée avec en toile de fond Notre-Dame, brillante comme une star de cinéma, et les feux des projecteurs des bateaux-mouches qui nous illuminent soudain. Ici, toutes les danses du monde se sont donné rendez-vous pour vous faire passer une soirée inoubliable. Tango, salsa, danse bretonne, folk ou rock… ça valse, ça tourbillonne, ça claque dans chacun des amphithéâtres creusés sur le quai avec, en contrebas, la Seine qui scintille de plaisir. Au centre des amphis, des couples enlacés glissent en souriant, tortillent des fesses et se cabrent dans un tango sensuel comme un soir d’été. Sur les gradins, des grappes de spectateurs observent. Un rire s’échappe. Un verre de vin étincelle dans la lumière rousse d’un réverbère. Un couple tombe amoureux. Paris a des étoiles dans les yeux. Les quais de Seine vibrent.

Un peu à regret, on prend un vélo pour rouler jusqu’à la bibliothèque François-Mitterrand. Son ombre protège les soirées d’été qui envahissent le quai François-Mauriac, quelques mètres plus bas. Ça rit, ça chante. Ça danse. Les péniches accrochées aux quais de Seine comme des plantes aquatiques y déversent leur gaieté, qui répond aux rires évadés des cafés de plein air. Ceux-ci ont installé terrasses et chaises longues le long du quai et contemplent les bateaux, dont certains sont de véritables institutions, comme le “bateau phare” ou la “guinguette pirate”. Et au centre, les nageurs de la piscine flottante Joséphine-Baker nagent au rythme des musiques et des rires. Et sous le ciel clément, des amitiés et des amours naissent grâce à la magie des bords de Seine, qui roule ses eaux comme des hanches de femme.

Quai François-Mauriac

Quai François Mauriac Paris IDF 75013

Get Directions

Our writers' favourites

X
- Enter Your Location -
- or -